Syndicat Indépendant de l'Automobile

Syndicat Indépendant de l'Automobile

Les questions CSE du mois de novembre

Les questions  Les réponses de la direction

 

Chez ICAR, récupération des jours travaillés lors de la fermeture du site de VVA (période de Noël)

 

Tous les ans, pour assurer la continuité de service des différents pôles d’ICAR, certaines personnes travaillent en télétravail sur la base du volontariat. Celles-ci rencontrent des difficultés pour que les compteurs soient re-crédités des jours travaillés (règles RH initiales, imposant de déclarer les jours de congés pour cette période).

 

Par la suite, les collaborateurs sont obligés de surveiller chaque jour, si les compteurs sont bien re-crédités, et ce, dans les bons compteurs, avec un délai bien trop long (jusqu’à Mars de l’année suivante et cela ne se fait souvent pas sans embûche).

 

Autre problématique concernant les jours de RTT 2019 posés sur cette période, à créditer sur compteur 2020 et non 2019, car sinon, perdus au 31/12/19.

 

Les salariés faisant déjà preuve d’investissement en travaillant durant cette semaine de Noël, serait-il possible, svp, que le re-crédit des jours de congés posés (RTT et CP), se fasse de façon automatique, rapide et rationnelle ?

La règle cette année est très claire : pour ce qui concerne les congés payés :

  • Début décembre, les compteurs CP seront débités pour tous sur les 24, 26 et 27 décembre
  • Les demandes de dérogations seront adressées à la direction de l’établissement avant la fermeture du site
  • La première semaine de janvier, les entités ayant demandé des dérogations confirmeront (ou corrigeront) les permanences assurées
  • La Direction de l’établissement demandera au CSP Paie de restituer les CP qui auront été travaillés.

 

En ce qui concerne les JRTT, il ne sera pas possible de les re-créditer : il est préférable que les collaborateurs ayant prévu de faire des permanences les 30 et 31 décembre évitent de poser des JRTT ces jours-là

 

Désengagement GlobalHR SKILLS (GHRS) au profit de GlobalHR Careers (GHRC).

 

L’outil GlobalHR SKILLS (GHRS), va être définitivement supprimé, au profit de GlobalHR Careers (GHRC), en novembre prochain.

Pour garder une copie de leurs formulaires, les salariés, comme très souvent, vont devoir faire des opérations de récupérations manuelles, qui au final, au cumul, s’avèrent chronophages.

Après ces quatre années d’utilisation (2014-2018), considérez-vous qu’il s’agisse d’un « top », ou d’un « flop » ?

Plus généralement, ne pensez-vous pas que la mouvance des systèmes SI RH (GlobalHR SKILLS, support de réalisation d’EDP…), ne désoriente les salariés ?

Enfin, les résultats de l’enquête « EDP / PDI 2019: Votre avis nous intéresse » seront-ils publiés, svp ?

L’outil GlobalHR SKILLS nous a permis, principalement pour les métiers de la R&D en France, d’accompagner l’évolution des compétences entre 2014 et 2018. Toutefois, ayant pour but le pilotage des principales compétences techniques de toutes les filières du Groupe au niveau global, la migration vers GlobalHR Careers nous a permis de toucher tous les collaborateurs worldwide Tam/Cadre intégrés au processus d’Entretien de Développement Professionnel (soit quasiment triplé l’assiette de collaborateurs ciblés par rapport à 2017).

 

Le taux de réalisation des entretiens de développement professionnel a été équivalent à ceux des années précédentes y compris en incluant la réalisation des diagnostics de compétences. Ce dernier semble ne pas avoir perturbé les salariés.   

 

La synthèse des résultats de l’enquête pourra être partagée avec les partenaires sociaux centraux.

 

 

RETEX sur les boîtiers et l’application, liés au service « Work in PSA »

 

Il y a maintenant plusieurs mois, voire années, de petits boîtiers blancs avaient été installés un peu partout dans les bâtiments du CTV. Ces boîtiers sont destinés à collecter des informations (géolocalisation, disponibilité de salles…), afin d’alimenter les fonctionnalités de l’application «Work in PSA».

À noter que l’application est notée 1,9/5 sur Google Play Store.

Après une période significative d’utilisation, considérez-vous qu’il s’agit d’un « top », ou d’un «flop» ?

Dans le cadre de la restructuration du CTV, le concept va-t-il être maintenu ? Des améliorations sont-elles prévues, et si oui lesquelles, svp ?

L’application Work in PSA est arrêté dans sa version 1 depuis mai 2019. Il n’y a pas eu de remontée depuis.

Une version 2 est en cours d’élaboration pour le CEMR, mais il n’est pas encore validé qu’elle sera déployée.

Cette version est disponible sur smartphone ou PC.

 

La problématique réside dans la disponibilité des ressources PSA pour la mise à jour des contenus ainsi que la mise à jour des plans par nos prestataires.

 

Enregistrement éventuel des données restauration, relatives aux collaborateurs

 

Dans le cadre notamment, de la Loi RGPD, pouvez-vous nous indiquer, si des données relatives aux habitudes de consommation des collaborateurs, liées aux services restaurations (heures de prises des repas, denrées consommées…), sont enregistrées ?

Si oui, le sont-elles nominativement, svp

La personne de COMPASS en charge de cette question est actuellement en congé.

Réponse le mois prochain.

 



28/11/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 294 autres membres