Syndicat Indépendant de l'Automobile

Syndicat Indépendant de l'Automobile

Les questions DP de mars 2018

Les questions SIA  Les réponses

Personnel PSA/Retail (Atelier central) => Question en attente du mois dernier

 

Plusieurs services de Vélizy font appel aux mécaniciens PSA/Retail (ex personnel Vélizy muté chez Retail), de façon permanente. Beaucoup de difficultés sont rencontrées pour faire participer ces collaborateurs aux déplacements, bien qu’ils soient PSA :- Pas d’accès à ASTER : Donc problème pour prendre des billets de trains.- Pas les mêmes forfaits que le personnel Vélizy (repas du midi 17€ ald 26€)- Pas de prime de nuitée en déplacements.- Normes de primes de missions d’essais automobiles, non connues par leur CSP Paie- ... => Comment peut-on améliorer ce fonctionnement, qui occasionne une perte de temps substantiel, et devient pénible à la longue ? => La réintégration de ces collaborateurs comme personnel de l’établissement de Vélizy, serait-elle une solution, svp ?

 

 

Aujourd’hui les collaborateurs ex R & D de Vélizy sont au nombre de 2 (1 si on décompte 1 absence en arrêt suite à un AT au mois de janvier.) Tous les autres productifs sont des collaborateurs qui viennent de différents sites du Retail de la Plaque Sud. 5 au total + 2 intérimaires.

Il n’est pas prévu de retour en arrière à ce stade

Le retail n’est pas sous Aster, ce sont les limites du Groupe.

Il n'est pas prévu et pas envisageable pour le Retail à ce jour.

Cette entité (PSA Retail, société non PCA) n’est pas couverte par les mêmes règles, pas la même convention collective... d’où quelques différences de traitement.

Depuis le 1er mars, PSA Retail s'est calé sur les règles PCA pour les repas.

 Disparitions de matériels

 

Dans la continuité de notre question n° 3 du mois dernier :

Dans les locaux CAO du Style CITROEN (zone à contrôle d’accès renforcé), certains collaborateurs ont eu à déplorer la disparition de modèles réduits de Concept-Cars (C-Aircross Show Car (C84) et C3 Aircross (A88)), le mardi 27/02 au matin.

Au-delà de la colère des collègues d’avoir « perdu » des représentations de véhicules sur lesquels ils ont été impliqués dans le développement et la conception, c’est un sentiment de gêne et de perte de confiance dans la sûreté des locaux et/ou des personnes.

De tels faits n’avaient jamais été constatés auparavant...

Ces disparitions ont été signalées par mail aux secrétaires de direction du style, à la hiérarchie, et au directeur du style CITROEN.

=> Quelles mesures vont être prises pour stopper ces faits inacceptables, pour le groupe, comme pour les collaborateurs ?

=> Une couverture (assurance) est-elle prévue pour indemniser les effets personnels dérobés, appartenant aux collaborateurs, svp ?

 

 

Toute disparition de matériel doit faire l'objet d'un mail de déclaration auprès du RLS du site (F. Pronoziuk). Il n'y a pas d'assurance prévue pour couvrir les disparitions et les dégradations d'effets personnels. Chacun est responsable de ses effets personnels. Des contrôles sont régulièrement faits en sortie.

 Disparitions de matériels

 

De multiples disparitions « définitives » ont été constatées / subies (par exemple bât. 14, zone IMAD).

Ces faits ont été signalés, mais pourtant ils se reproduisent depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Ces disparitions inexpliquées ont touché des objets divers et variés, comme des calendriers, des modèles réduits de véhicules, du matériel informatique (contenant des données « Groupe »), et même une cafetière de type « MAGIMIX ».

Par ailleurs, les collaborateurs n’ont jamais réussi à obtenir l’intégralité des clés ou/et serrures de certaines armoires ou caissons, ou ceux-ci ne ferment pas convenablement, et ce, depuis leurs arrivées sur zone, il y a maintenant plusieurs années.

On avait limité la prise en compte de leurs demandes à 1 clé de caisson, et 1 clé d’armoire par collaborateur, et dans les faits, même cela n’a pas toujours été satisfait. Les collaborateurs, de plus en plus souvent, ont le sentiment de s’être transformés en agents / contrôleurs de maintenance.

=> A quoi servent les caissons / armoires n’ayant aucun système de fermeture, opérationnel ?

=> Quelles mesures vont être prises pour stopper ces faits intolérables ?

=> Plus généralement, peut-on veiller à ce que les zones mises à disposition des services soient opérationnelles en équipement, svp ?

 

Toutes disparitions ou vols de matériel doivent être remontés au service prévention.

Concernant les caissons, chaque hébergé doit faire un 16 pour remettre en état les caissons et les armoires où les serrures sont défectueuses.

L'aménagement des nouvelles zones est à la charge des implantations, en cas d'anomalies lors de la réception, il est dommage que cela n'est pas été signalé.

 Jours de RTT

 

=> Dans le cas où une personne pose des RTT en fin d’année 2017, en semaine 51 (« heures flux épargne RTT salaire 2017, à poser avant le 31 décembre »), mais que celle-ci, se fait, par exemple, hospitaliser ; perd-elle les jours de RTT posés ?

=> Si non, dans quel compteur sont-ils déversés, svp ?

 

 

En cas d’arrêt de travail survenant sur une période initialement en congé RTT, les heures sont restituées dans les compteurs, soit le flux 2017 dans l’exemple évoqué.

Au 31/12/2017, le solde du compteur flux 2017 a ensuite été déversé dans le compteur « Droits Individuels », plafonné à 5 jours/35h.

 

 Annulation de jours de TAD

 

La possibilité d’annuler un jour de TAD (comme un jour de RTT, ou de congé), n’est pas possible.

Dans le cas où le responsable hiérarchique est absent (et n’a pas forcément délégué la validation), au bout de 8 jours, le TAD est comptabilisé.

=> Peut-on, sur le même modèle que les jours de RTT, ou de congés, permettre l’annulation de la demande par le collaborateur ?

=> Plus largement, dans de tels cas, quelle position doivent adopter les collaborateurs, svp ?

Le système d'info utilisé pour le TàD est différent du système d'info RTT et congés et ne permet pas que le collaborateur annule sa demande.

Le e-formulaire permet lorsque le hiérarchique N+1 est absent d'adresser sa demande au N+2.

A postériori, demande du manager via MonService RH.

 Episode neigeux

 

Nous saluons le « gros » travail réalisé par les services techniques du CTV, pour pouvoir rétablir la « praticabilité » du site, au plus vite, et au mieux.

Dans ce cadre, certaines places ont été réquisitionnées comme espace de « délestage » de neige.

=> Peut-on, pour les prochaines fois, apporter un point de vigilance pour ne pas utiliser des places réservées aux personnes en situation de handicap (comme cela a pu être constaté près du bât. 22), svp ? => Eventuellement, pourrait-on créer / renforcer la signalisation verticale, afin de faciliter l’identification de ces places, svp ?

 

 

 

La priorité était de dégager le plus rapidement le plus grand nombre

de places de parking.

Nous prenons note de votre remarque pour être vigilant sur ce point.

 Application des gammes de nettoyages

 

Dans les toilettes femmes, bât. 12 – 1er étage (juste avant la

passerelle pour aller au Bât 14), les poubelles réservées à la collecte des protections périodiques sont restées plusieurs mois sans être vidées.

Ces poubelles en étaient même débordantes, ce qui a donné lieu à des situations hygiéniques intolérables.

=> Quelle est la fréquence de vidage de ces poubelles, prévue pas les gammes de nettoyage ?

=> Peut-on faire en sorte que de tels faits ne se reproduisent plus, svp ?

La fréquence de vidage des poubelles des serviettes hygiéniques dans les sanitaires femmes est de 1 fois/mois.

Nous reconnaissons qu'il y a eu des soucis depuis que le technicien d'ELYS à changé.

Au cas où une zone serait oubliée ne pas hésiter à faire un 16 à cet effet pour que le/les sanitaires oubliés soient traités dans les plus brefs délai par la société Elys (sous-traitant de Véolia)

 

 



28/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 293 autres membres