Syndicat Indépendant de l'Automobile

Syndicat Indépendant de l'Automobile

Questions DP de juillet 2017

Questions SIA  Réponses

 

Conditions de travail inacceptables lors du dernier épisode de canicule

Notamment, à l’occasion de notre question n°7 d’avril 2017, le SIA/GSEA disait: « La période de redressement du groupe ayant nécessité de gros efforts à tous niveaux, est maintenant terminée.

De ce fait:

- Les « arbitrages », conditionnés par des budgets restreints, et aboutissant sur la non satisfaction de certains besoins légitimes, nécessaires, voir indispensables, vont-ils disparaitre, svp ?

- De façon large, un plan d’investissement de grande envergure, nécessaire, et en adéquation avec les ambitions du groupe, est-il prévu, et si oui, sous quels délais, svp ? »

Le dernier épisode de canicule a mis en évidence, une nouvelle fois, la politique d’investissement du CTV, basé essentiellement sur le « curatif » et le traitement en « urgence », plutôt que le « préventif » et « l’anticipation ». En effet, dans certains bâtiments, la chaleur est montée à plus de 40° (exemple: Bât.12).

Les collaborateurs (PSA et BEX) ont été soumis à des conditions de travail inacceptables, où après plusieurs jours, des « mesurettes » ont été prises (exode de populations vers d’autres espaces, récupération de quelques ventilateurs, encouragement au TAD...), souvent gérées par les salariés eux-mêmes. De plus, même les infrastructures SI (salles serveurs) ont souffert de cette situation. Ces dernières ont, elles, pu bénéficier de blocs clim, installés dans l’urgence, qui, ironie de l’histoire, avaient leurs tubes d’extractions, « évacuant » l’air chaud vers un espace contigu du bâtiment, utilisé par les collaborateurs!

Ce nouveau fait met, une nouvelle fois en évidence, une situation inacceptable que dénonce le SIA/GSEA depuis plusieurs mois. De plus, cette situation, en plus d’être humainement inadmissible, est comptablement totalement contreproductive, et de ce fait, non-efficiente...

D’investissement, rationnelles, soient faites, afin que de telles situations ne se reproduisent plus.

La situation de l'Etablissement est bien connue.

Les travaux font l'objet d'un suivi en CHSCT.

Un dossier regroupant les travaux critiques, préventifs et curatifs à entreprendre fait l'objet d'un travail de fond auprès de DIMM.

 

Mutations inter-directions

Reprise de notre question n°2 du mois de mai 2017 :

Plusieurs remontées concernant les mutations inter-directions qui rencontrent de grosses difficultés à être mises en œuvre, ou se trouvent dans des situations de blocage complet, nous ont été faites depuis notre dernière question, mais cette fois, essentiellement sur des cas inter-directions.

Exemples : entre DQI/AC, DQI/AP ou DQI/DA.

La question reste la même : Peut-on mettre en œuvre les actions indispensables à l’établissement d’une bonne fluidité, concernant les mutations inter-métiers, svp ?

Aider à fluidifier la mobilité est un sujet bien pris en charge sur l’année 2017 sur laquelle nous constatons un niveau de mobilité quasi égal à mi- année par rapport à 2016 ou 2015 qui étaient en net progression volumique par rapport à 2013/14.

Nous agissons notamment sur la mobilité inter-direction (N2 au sein des grosse dir comme DQI mais aussi N1 entre elles) et constatons une amélioration sur le mois de juin et des résultats à mi- année 2017 très encourageants. Le sujet reste d’actualité et est suivi.

 

Fuites Bât. 14

Il est constaté plusieurs fuites d’eau dans la zone se trouvant au premier étage, côté nord. Le nécessaire peut-il être fait pour apporter des palliatifs à ces fuites, svp ?

La fuite d'eau venant du faux plafond chez IMAD est due à un climatiseur. Le tuyau des condensats était en contre pente. Un devis a été demandé pour corriger ce problème.

 

Nettoyage des parois en verre bât. 14

Les parois en verre délimitant les différentes zones, surtout celles positionnées obliquement, comportent une bonne couche de poussière.

Bien que cette couche de poussière permette l’expression artistique de certains collaborateurs, peut-on faire procéder à leur nettoyage, svp ?

Une demande va être faite à la société STPI pour que ce qui est au contrat soit réalisé dans les plus brefs délais, pour le reste nous lançons une expression de besoin pour chiffrage dans un premier temps.

 

Stationnement Véhicules de Service (question reconduite des DP du mois dernier)

Reprise de notre question n°15 de janvier 2017 :

Plusieurs collaborateurs, à plusieurs reprises ces dernières semaines, nous ont fait remonter l’indisponibilité totale de places de stationnements VS.

Cela a obligé ces mêmes collaborateurs, à stationner le VS qu’il devait rendre, où ils le pouvaient (rampes d’accès, places improvisées…).

Cette situation, en plus de faire perdre beaucoup de temps aux collaborateurs, peut donner lieu, parfois, à des situations accidentogènes.

- A quoi est due cette situation?

- Le nécessaire peut-il être fait, de façon durable, afin que cela ne se reproduise plus, svp ?

La situation est due à une augmentation de véhicules sur le site, principalement lié par l'arrivée massive de nouveaux programmes en 2017.

La situation est connue et est partagée par tous les protagonistes, un plan d'action est lancé afin d'assainir le parc de VV o un trop grand nombre de moyens d'essais vétustes sont encore présents.

Un nettoyage important est lancé courant de ce mois qui devrait permettre à court terme d'avoir une amélioration très sensible de la situation.

 

Station de ravitaillement carburant

Il est noté de plus en plus de dysfonctionnements (clés ne passant plus, mémoire des pompes saturée, pc de contrôle vétuste...).

- Est-il prévu une remise à niveau de la station, svp ?

La borne a été changée les 4 et 5 juin derniers avec un nouveau système d'exploitation.

 

Station de lavage

- Peut-il être proposé la possibilité d’avoir le choix entre plusieurs programmes de lavage:

Par exemple : simple, intensif, avec ou sans séchage, ou avec un séchage simple (juste un aller en soufflant, au lieu de l’aller / retour), svp ?

Cela rationaliserait les cycles de lavage, tout en diminuant les temps. En plus de réduire le temps d’attente (surtout aux heures d’affluence), cela constituerait une démarche efficiente, et représenterait en plus, une démarche éco-responsable.

Le choix le plus simple a été programmé, le système ne permettant pas d'inhiber soit l'aller, soit le retour en mode soufflant.

 

Rechargement badge Self-service

Dans la continuité de nos questions n°9, de juin 2017, et de notre question n°9, d’avril 2017 :

Suite à la réponse donnée le mois dernier: Effectivement, cela paraît très simple... Lorsque les champs relatifs au mécanisme d’alerte sont disponibles... (cf. images ci-dessous).

Pour info, le problème est constaté aussi bien sous Internet Explorer que Firefox, et même après avoir redimensionné la fenêtre.

- Pourquoi plusieurs salariés ne possèdent-ils manifestement pas le champ relatif à l’alerte de solde bas?

- Pouvez-vous faire le nécessaire pour mettre en place de façon effective, la fonctionnalité, pour l’ensemble des salariés, svp ?

Tous les salariés peuvent accéder à cette fonctionnalité. Néanmoins, il faut déjà avoir effectué une fois le rechargement électronique pour que celle-ci soit proposée et avoir coché "se souvenir de mes identifiants".

 

Stationnement

Dans la continuité de nos précédentes questions:

Bien que la situation ne soit pas parfaite, les conditions de stationnement autos, se sont améliorées (apport des panneaux d’informations, « nettoyage » des voitures ventouses, nombre de voitures stationnées irrégulièrement, en baisse...).

Avec les beaux jours et la multiplication des motos/ scooters au abord du site, les situations anormales ont grandement augmentées.

Les stationnements irréguliers de deux-roues motorisés, les plus couramment constatés sont:

- Sur les trottoirs => obligeant les piétons à slalomer entre les véhicules, ou à descendre du trottoir (constaté en face de la « zone 10 min » de l’accueil, ou au parking nord, le long du bât. 09...)

- Sur les places autos

- Sur des espaces vélos

- Devant des sorties piétonnes

- Dans les rampes d’accès véhicules (comme au bât. 15, par exemple)

Quelques exemples en images

Photo prise en face de l’accueil:

On pourrait penser que ce véhicule est resté stationné juste 10 min...

Il n’en est rien, puisque dans les faits, il est resté de 8h jusqu’à 16h.

Pour info. ce jour-là le trottoir était « dégagé »...

 

Certaines de ces situations sont le fait d’incivilité ou de ne pas vouloir faire trop de marche pour se rendre sur son lieu de travail, comme on peut en rencontrer avec les automobilistes. Un rappel des consignes de stationnement sera fait prochainement.

Des zones de stationnement peuvent être en saturation (P15 ou P82). Néanmoins il reste de la place sur le parking 2 roues du parking Nord, ce qui pourrait absorber une bonne partie des engins garés en débord.

Des solutions de stationnement complémentaires peuvent être mises en œuvre, mais elles le seraient au détriment des places véhicules automobiles.

Accès au parking ADN pour les 2 roues

Depuis, quelques temps, les 2 roues ne peuvent plus accéder au parking de l'ADN, cela est manifestement dû à une défaillance du système de détection au sol (boucle magnétique) gérant l'ouverture des barrières.

Malgré les signalements effectués par plusieurs des collaborateurs concernés, la situation perdure.

précédente (question 9 : Stationnement), pourrait-on faire le nécessaire rapidement, pour que tous les salariés accrédités (y compris ceux équipés de 2 roues), puissent accéder au parking de l’ADN, svp ?

Nous sommes en train de tester un nouveau système de détection à l'entrée du parking -3 au moyen de cellules. Aujourd'hui, aux entrées -1 et -2 pour déclencher l'ouverture de la barrière il faut une double détection (boucle au sol + badge). La détection des motos par la boucle au sol pose problème. Seul le badgeage est nécessaire pour ouverture de la barrière, ce qui supprimera les soucis rencontrés par les motos et vélos. Une sécurité est mise en place pour éviter que la barrière se referme sur un véhicule ou un 2 roues.

Nous poursuivons le test durant tout le mois de juillet. Si celui-ci est concluant, nous équiperons les entrées des -1 et -2.

 

 

Sites internet « Ventes Collaborateurs Groupe »

Un collaborateur nous rapporte:

"Cela fait plusieurs fois que je clique sur les propositions Vente voitures Citroën, Peugeot et DS, et à chaque fois que je clique pour voir ce qui nous est proposé, rien n’existe au catalogue.

Pour exemple, ci-dessous: lorsque l’on clique sur DS3 Connected Chic... RIEN

2 DS5 ???

 

- Aquoi cette « pauvreté » d’offres est-elle due?

- Peut-on faire le nécessaire pour proposer aux collaborateurs un choix acceptable de véhicules?

- Peut-il être fait en sorte que les résultats proposés, correspondent aux filtres de de l’utilisateur/du client, svp ?

Les sites COLLSTORE et CLICSTORE proposent le stock disponible à la vente.

Pour élargir l’offre disponible, VCG affiche en plus des véhicules déjà produits, les véhicules annoncés en production dans les 15 jours à venir sans affectation.

VCG travaille en permanence à présenter l’offre la plus exhaustive à ses ayant droit mais ne peux assurer la disponibilité permanente de l’intégralité des gammes de chacune des Marques.

 

 

Conditions « préférentielles » d’achat véhicules groupe

 

 

Les offres préférentielles d’achat de véhicules du groupe pour les salariés, sont de 16,5%, avec une obligation de garder le véhicule à son nom durant 6 mois minimum.

 

Ces conditions, qui « jadis » représentaient une offre préférentielle pour les salariés, aujourd’hui, avec l’évolution du marché et des "nouveaux" canaux de ventes,ne l’est plus.

Rappelons qu'en contre partie de ces conditions dites "préférentiellesé, les salariés se transforment très souvent en commerciaux de nos marques.

 

Ci-dessous, par exemple, une offre de mandataire à -18% (sans délai de garde de 6 mois...):

Effet pervers, il est de plus en plus constaté (sur les sites de petites annonces, notamment) que de plus en plus de salariés ne respectent pas totalement le délai de garde de 6 mois, probablement afin de limiter les pertes financières à la revente...

 

- Peut-il être fait remonté aux instances compétentes, la demande d’une réactualisation réaliste et nécessaire, des conditions dites « préférentielles » d’achats de véhicules groupe, pour les collaborateurs, afin que celles-ci redeviennent réellement « préférentielles », svp ?

 

La remise « standard » VCG de 16,5% du prix public est très souvent « bonifiée » par différentes aides commerciales complémentaires.

Dans de rares cas, nous pouvons être en concurrence faciale avec des offres mandataires.

Ces offres sont très rarement concurrentielles à définition et prestation équivalentes.

Nous sommes disponibles pour analyser toute demande spécifique que vous pourrez nous communiquer.

 

 



20/10/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 293 autres membres